Laëtitia Deschamps est une artiste née à Troyes et vivant désormais à Angers. Sensible à l’art et à la poésie, elle décide de poursuivre des études en Arts Plastiques, ce qui lui permet d’appréhender les différents médiums : photographie, sculpture, peinture et céramique. Sa pratique prend un tournant autour de 2014, lorsqu’elle décide de se consacrer activement à la création d’une série de figures hybrides. Des images puissantes et terribles où se rencontrent mythes et monstres.

Des traits d’acrylique noire jaillissent, aériens, nerveux. Ils courent sur le papier, se croisent, se percutent,  s’emmêlent, s’étalent parfois en éclaboussures en donnant soudain au dessin de la matière pour se fixer et trouver sa forme.

Le geste est ample, on devine la main au travail, le poignet souple qui va à l’aveugle fouiller la page blanche pour que surgissent des silhouettes anthropomorphes, des animaux plus ou moins hybrides ou encore des organismes primitifs emprisonnés dans des minéraux indéfinissables. L’artiste cerne ensuite sa création en peignant un fond qui immobilise tous ces trajets turbulents dans des ensembles organisés où les lignes pas tout à fait domptées vibrent encore et animent les silhouettes. 

IMG 1936